"Cadrage négatif", épuisement : de Koh Lanta aux faux passes sanitaires, pourquoi triche-t-on?

·1 min de lecture

Ces dernières semaines ont été marquées par des révélations dans la presse de tricheries à différents niveaux. Tout d'abord, la fraude au passe sanitaire, soit par la création d'un faux QR code, soit par l'utilisation de celui d'une personne vaccinée. Selon le ministère de l'Intérieur, il y en aurait plus de 180.000 en circulation en France, qui se monnayeraient entre 200 et 1.000 euros, malgré l'amende de 750 euros prévue pour les contrevenants. Le gouvernement a d'ailleurs annoncé mi-décembre vouloir créer un "système de repentis" pour que "quelqu'un qui bénéficierait d'un faux document puisse se mettre en règle et qu'il y ait abandon de poursuites".

The Conversation
The Conversation

Ensuite, la récente révélation de la fraude dans un jeu télévisé d'aventure, Koh Lanta", qui a enflammé les débats. La finale de la saison spécialement organisée pour marquer les 20 ans du jeu, qui regroupait d'anciens gagnants, s'est soldée sans vainqueur. La production a pris la décision en réponse aux comportements de certains candidats qui s'étaient procuré de la nourriture "en dehors du cadre de jeu".

Ces deux situations sont des situations de mensonge individuel, et les deux ont des conséquences sociales non négligeables sur le reste du groupe. Mais au-delà de cette ressemblance, elles ont aussi des origines communes.

Rien à gagner

On y décèle notamment certains éléments qui favorisent les comportements de fraude et que nous avons documentés dans nos travaux de recherche en économie comportementale. Ils sont de plusieurs o...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles