Cadavres disparus de Waterloo : Et si le mystère avait enfin été résolu ?

EMMANUEL DUNAND AFP

HISTOIRE - Selon un professeur écossais, les corps des soldats auraient pu être déterrés pour fabriquer de l’engrais

La bataille de Waterloo a coûté la vie à environ 40.000 soldats, dont 25.000 Français. Pourtant, seul un squelette complet a été retrouvé par les archéologues sur le site. Un mystère qui serait en passe d’être élucidé grâce au travail d’un chercheur, rapporte Discover Magazine dans un article relayé par Slate.

Des fosses communes aux abords du champ de bataille

Le professeur Tony Pollard, directeur du Centre for Battlefield Archaeology de l’Université de Glasgow, en Écosse, a publié son étude dans le Journal of Conflit Archaeology. Selon lui, les corps auraient été déterrés pour fabriquer de l’engrais.

Ce chercheur a dans un premier temps retrouvé des documents permettant d’attester la présence de fosses communes aux abords du champ de bataille dans lesquelles les corps ont été jetés.

Des pillages d’ossements courants au XIXe siècle

Puis il a mis la main sur des coupures de journaux datant du XIXe siècle qui évoquent le pillage d’ossements humain pour faire de la farine d’os, un engrais prisé à l’époque.

« Plus d’un million de boisseaux d'"os humains et inhumains" ont été importés du continent européen dans le port de Hull », rapporte ainsi une coupure de presse du London Observer datant de 1822, soit 7 ans après la bataille de Waterloo. Tony Pollard en conclut que cette cargaison pourrait avoir été p(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Waterloo: Une éruption volcanique en Indonésie aurait participé à la défaite de Napoléon
Calvados : Le squelette d’un soldat allemand de la Seconde Guerre mondiale a été retrouvé
Etats-Unis : La sécheresse fait baisser le niveau d'un lac, des plaisanciers découvrent un squelette sur la rive

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles