Cachemire: de nombreux morts après un accrochage militaire entre Inde et Pakistan

·1 min de lecture

Les armées de l’Inde et du Pakistan se sont violemment affrontées, vendredi 13 novembre, le long de leur frontière, dans le Cachemire. Des missiles ont été tirés et plusieurs militaires et civils ont trouvé la mort des deux côtés.

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Il s'agit du plus grave affrontement entre l’Inde et le Pakistan depuis le début de l’année. De nombreux militaires et civils ont été tués, vendredi 13 novembre, dans le Cachemire après des échanges de feu entre les ennemis jurés.

Le Pakistan déclare avoir perdu un seul soldat lorsque l’armée indienne affirme en avoir abattu une dizaine. Côté indien, cinq militaires ont officiellement trouvé la mort. Plusieurs civils ont également été tués ou blessés des deux côtés.

Violation du cessez-le-feu ?

Difficile comme souvent le long de cette frontière contestée de savoir ce qui a mis le feu aux poudres. Selon l’armée indienne, l’affrontement a commencé après qu’elle a repéré des mouvements suspects de l’ennemi.

Le Pakistan aurait alors « initié une violation du cessez-le-feu dans plusieurs secteurs ». Les forces indiennes ont ensuite répliqué, visant des dépôts de munitions ou des bunkers. Sur plusieurs vidéos, on peut voir des structures militaires pakistanaises en feu après les tirs de missiles indiens.

Les forces de sécurité indiennes avaient déjà tué trois terroristes la semaine dernière après une tentative d'infiltration. Plus de 4 000 violations de cessez-le-feu ont eu lieu en 2020, selon l’armée Indienne.

►À lire aussi : Le Cachemire, tiraillé entre l'Inde et le Pakistan