Ce qui se cache derrière les photos de post-partum souriantes sur les réseaux sociaux

·1 min de lecture

La créatrice du podcast La Matrescence, Clémentine Sarlat, lance un hashtag pour montrer la réalité du post-partum.

GROSSESSE - Le post-partum est une réalité qui se cache souvent sur les réseaux sociaux. Isolement, culpabilité ou perte d’identité sont des sentiments bien connus des jeunes mères. Pourtant, sur Instagram ou Twitter, tout laisse croire que l’arrivée d’un enfant n’inspire que des sourires

Clémentine Sarlat, créatrice du podcast La Matrescence, a voulu montrer qu’une photo ne veut rien dire avec le hashtag #LaVéritéDerrièreLeSourire lancé le 9 septembre. “On connaît tous des personnes qui vivent ça, qui sont passées par cette période de sentiments violents après l’accouchement”, explique-t-elle interrogée par Le HuffPost.

Derrière les photos de post-partum souriantes (Photo: Instagram/lamatrescence)
Derrière les photos de post-partum souriantes (Photo: Instagram/lamatrescence)
Clémentine Sarlat lance un hashtag pour montrer la réalité de l'expérience du post-partum. (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Clémentine Sarlat lance un hashtag pour montrer la réalité de l'expérience du post-partum. (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)

Le hashtag a collecté de nombreuses photos de mères expliquant leur expérience du post-partum voire de leur dépression. “Cette dépression se caractérise par cette phrase: tout le monde serait mieux sans moi. En ce qui me concerne, j’ai plutôt vécu de l’anxiété post-partum, tout ce qui tournait autour de mon bébé était source d’angoisse”, explique encore Clémentine Sarlat.  

Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)

En privé, la journaliste a reçu plusieurs messages de remerciements de mères et aussi de pères. “Ce qui m’a surpris, c’est qu’elles aient osé poster ces photos et ces témoignages. Il n’y a presque plus de tabous. Il y a des livres qui sortent, des comptes consacrés à l’information sur la grossesse. C’est mieux qu’il y a 4 ans, à la naissance de ma première fille”. Elle constate que de nombreuses femmes disent maintenant: “Je savais ce qui m’attendait mais je n’en mesurais pas l’intensité” 

Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)
Témoignage (Photo: @lamatrescence , le 9 septembre 2021)

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles