"Caché... Coucou !" : le parentais (ou mamanais), langage des parents envers les bébés, est universel

CHASSENET / BSIP via AFP

Sur six continents et même dans de petites sociétés isolées, le "parler bébé" est utilisé et présente des caractéristiques similaires, indiquant qu'il est façonné par notre biologie, observent des chercheurs. Plus contrasté, plus clair, le parentais s'apparente finalement... A de la musique.

Alors là bravo, tu es trop forte !” “Mais il est où ce chat, tu le vois toi ?” Selon que vous imaginez adresser ces phrases à un bébé ou un adulte, il est probable que la tonalité qu’utilise votre voix intérieure change totalement. Et pour cause, le “mamanais” ou “parentais”, la manière de parler utilisée par des adultes face à des bébés, est universelle, établit une étude publiée dans la revue . Relevé sur six continents, le parentais évoquerait même plus particulièrement le langage musical.

Le parentais, un parler potentiellement à l'origine de la musique

La langue des parents est une forme de discours semblable à la chanson”, révèle à Sciences et Avenir le chercheur Courtney Hilton, spécialiste en psychologie à l’Université de Harvard. C’est d’ailleurs la musique qui a servi de point de départ à cette étude, puisque cette équipe de chercheurs étudie les éléments psychologiques impliquant notre perception et expérimentation musicale. “Nous pensons que certaines de nos réactions émotionnelles et sociales à la musique trouvent leur origine dans la façon dont nous avons évolué pour interagir vocalement avec les bébés”, explique Courtney Hilton. Dans ce cas, puisque , le parentais pourrait bien l’être aussi.

Ce sont donc 1.615 enregistrements parlés et chantés par 410 voix dans 18 langues, à l’adresse d’adultes ou de bébés, qui ont été récoltés sur six continents et dans 21 sociétés différentes par les chercheurs. “Nous avons cherché à maximiser la diversité linguistique, culturelle, géographique et technologique”, expliquent-ils. Les enregistrements comprennent notamment quatre sociétés de petite taille en Afrique et Amérique du Sud, “qui n'ont pas accès à la télévision, à la radio ou à l'internet et ont donc une exposition fortement limitée au langage et à la musique d'autres sociétés”.

Plus aigu, plus contrasté, plus clair : la recette du parentais

Les chercheurs évaluent alors les similarités potentielles entre les différents parentais parlés et chantés, pa[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles