Des cacahuètes peuvent-elles servir à fabriquer des explosifs ?

Au coucher du soleil, lors d'un apéritif sur une terrasse, vous sirotez une boisson fraiche en grignotant des cacahuètes. Votre ami ou votre oncle qui sait toujours tout vous annonce que vous être en train de mettre dans votre bouche un ingrédient potentiellement explosif. Surprise : les cacahuètes peuvent, en théorie, entrer dans le procédé de fabrication de la dynamite. C'est en tout cas ce qu'on entend parfois dire, mais c'est en réalité plus compliqué que ça.

En effet, la dynamite est composée d'un ingrédient principal qui lui permet d'obtenir sa capacité explosive : la nitroglycérine. Et pour fabriquer ce produit explosif particulièrement dangereux et instable, on utilise du glycérol, ou de la glycérine, et de l'acide nitrique. Ce glycérol est un acide gras insaturé, particulièrement stable, qui ne se dégrade pas facilement. Or, les cacahuètes contiennent naturellement beaucoup de glycérol. Mais pour l'extraire du fruit à coques, il faudrait d'abord en tirer l'huile d'arachide. Car la glycérine se retrouve principalement dans les graisses et composés huileux. C'est pourquoi en réalité on pourrait tout aussi bien utiliser de l'huile de palme, ou du suif, de l'huile tirée d'animaux.

Ce glycérol naturel n'est d'ailleurs pas dangereux pour la santé et sert d'additif dans de nombreux produits alimentaires, ce qui améliore la texture, l'épaisseur et la stabilité du produit. On peut en trouver dans certaines crèmes glacées, certaines pâtisseries par exemple. Mais les industriels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Euro : Turquie, Géorgie, Israël… Pourquoi ces pays jouent-ils des compétitions européennes ?
Faut-il ouvrir les volets des hublots en avion lors du décollage ou de l’atterrissage ?
Parler à votre futur vous sera bientôt possible, grâce à l'IA
À Édimbourg, un mini séisme a été déclenché lors du concert de Taylor Swift !
Baignade en été : voici les dangers à connaître pour limiter les risques !