Cabotage en Méditerranée #6 – Escale à Katakolon

·1 min de lecture
« Le Lyrial», l’un des fleurons du Ponant, rejoint la mer Ionienne en direction d’Athènes.
« Le Lyrial», l’un des fleurons du Ponant, rejoint la mer Ionienne en direction d’Athènes.

Six heures du matin : les amateurs de soleil sont postés sur la plage avant, café à proximité, les yeux rivés au large et l?esprit vagabondant, fascinés par les contours fauves et mauves des îles très proches qui les entourent. À bâbord, la tendre Ithaque d?Ulysse, comme un gros caillou jeté sur les flots, qui a donné son nom au canal que nous empruntons. De l?autre côté, la Céphalonie, la merveilleuse terre natale de Solal, Mangeclous et l?oncle Saltiel d?Albert Cohen, la plus belle des îles Ioniennes.

Et au milieu vogue Le Lyrial, à 9 n?uds, absolument seul ce matin sur la mer homérique, élégant et serein. Le plus étonnant, ici, c?est le parfum de l?aube : au fur et à mesure que le soleil éclaire les herbes sèches des collines, montent en effet jusqu?à nous sur le pont 6 des bouffées de thym, de myrrhe ou de menthe sauvage, une puissante odeur de maquis qui pourrait bien être celle de l?été grec.

Entre les contraintes sanitaires et les tensions politiques

Le commandant Rémi Genevaz, savoyard de naissance, vingt-cinq ans chez Ponant, navigue presque essentiellement sur ce bateau depuis cinq ans, et reconnaît avoir un gros faible pour la Méditerranée, son patrimoine exceptionnel et ses paysages bénis des dieux. Il a assuré la mise en service de L?Austral en 2011, du Soléal en 2013 et du Lyrial en 2015, après avoir participé à la phase de conception de cette série, particulièrement les équipements des passerelles et de sécurité. Autant dire qu?il connaît les m [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles