Cabinet de curiosités : la pascaline, première calculatrice de l'Histoire

·2 min de lecture

Que l’on apprécie ou non Blaise Pascal, force est de lui reconnaître qu’il est probablement l’un des précurseurs de l’horreur cosmique – dont H.P. Lovecraft deviendra le porte-flambeau au tournant du XXe siècle. Alors qu’un siècle avant lui, Giordano Bruno s’émerveille de l’immensité du cosmos qu’il perçoit en rêve, Pascal pour sa part confesse : « Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie. » De ce fait, sa philosophie teintée d’une profonde tristesse et mêlée d’effroi en fait rarement un favori auprès des lycéens. Et pourtant, les jeunes étudiants que nous fûmes – ou sommes encore – lui doivent énormément. Car Blaise Pascal est n’est ni plus ni moins – si l’on en croit les historiens – que l’inventeur de la première calculatrice mécanique de l’Histoire.

Blaise Pascal : un jeune scientifique brillant

Si l’on retient surtout son œuvre philosophique et théologique, c’est à tort, car il peut être argué que Blaise Pascal est avant tout un homme de sciences : un mathématicien, un physicien et un inventeur qui donne son nom à l’unité de mesure de la pression et offre des pistes de réflexion sur ce qui constitue la méthode scientifique. Enfant brillant, il participe dès son plus jeune âge aux échanges que son père entretient avec Roberval, Pierre Gassendi ou encore René Descartes. À seulement onze ans, il publie un Traité des sons. Son père lui ordonne de suspendre son étude des sciences jusqu'à ses 15 ans, le temps d'apprendre le latin et le grec, mais l’année suivante, son fils s'adonne seul à l'apprentissage de la géométrie, et publie son Essai sur les coniques à l’âge de 16 ans. 

Le lecteur impatient se demandera sûrement s’il est absolument nécessaire de retracer toute la vie de Pascal jusqu’à arriver au sujet qui nous intéresse aujourd’hui. Qu’il se rassure : il ne faut que deux ans supplémentaires pour que le jeune prodige décide de s’atteler à la conception de la pascaline, une machine à calculer dont le premier exemplaire fonctionnel aboutit en 1642,...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles