Cabinet de curiosités : les dentiers exotiques de George Washington

·2 min de lecture

Les cabinets de curiosités ont ceci de fabuleux qu’ils sont capables d’extraire des histoires captivantes des objets les plus banals en apparence. Il n’en va pas différemment pour l’artefact dont nous allons parler aujourd’hui : un dentier. Pas n’importe quel dentier bien sûr : celui de George Washington, premier président des États-Unis. Une prothèse si étonnante qu’il se raconte à son sujet toutes sortes de mythes que nous allons nous atteler à décortiquer.

Des dents en bois vous dites ?

C'est une vérité universellement reconnue qu’une personne célèbre verra toujours circuler sur son compte quelques demi-vérités et légendes urbaines issues d’incompréhensions ou de l’imagination fertile des foules. Dans le cas de George Washington, un mythe en particulier a la peau dure : celui selon lequel l’homme aurait été affublé de dents en bois pour cacher son « édentition » (un terme manifestement absent de tous les dictionnaires de référence, mais que je me permets de reprendre après l’avoir croisé dans plusieurs rapports spécialisés).

Bien qu’imaginer cet homme politique au costume de velours et cheveux poudrés présenter son plus beau sourire fraîcheur pin soit tentant, je suis au regret de vous annoncer que cette histoire est fabriquée de toutes pièces. La bonne nouvelle cependant, c’est que la réalité est plus fascinante encore et nous raconte beaucoup de choses sur l’homme, son époque, et la pratique d’une science qui commence tout juste à acquérir ses lettres de noblesse : la dentisterie.

Si le point faible d’Achille est son talon, celui de George Washington est sa dentition. En 1756, à l’âge de 24 ans, alors qu’il n’est encore qu’un commandant fougueux avide d’en découdre avec les Français, il se fait arracher sa première dent par un certain docteur Watson. Elle est rapidement suivie par 30 autres, toutes en trop mauvais état pour pouvoir décemment prolonger leur séjour dans la bouche du jeune homme. Alors qu’à l’époque, Washington blâme sa mauvaise habitude d’ouvrir...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles