Cabane dans les arbres, froid glacial et barbelés... Bienvenue au Bois Lejuc, la forteresse des antinucléaires de Bure

Thomas Baïetto
Déchets nucléaires à Bure : les partisans du projet remportent (de justesse) une victoire politique

Accrochée au sommet de la tour, la banderole nargue le gendarme qui s'aventurerait sur ce chemin forestier. "Il n'y a pas de ZAD au Bois Lejuc. Bruno Le Roux", peut-on y lire. La reprise d'une affirmation de l'ancien ministre de l'Intérieur, lancée en février. "Ça nous fait marrer de mettre cette phrase sur ce qui ressemble quand même à une ZAD", se gausse H*, notre guide. De fait, l'enchevêtrement de pneus et de barbelés qui protège quelques cabanes en palettes rappelle les "zones à défendre" popularisées par la lutte contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Sur la droite, un pneu de tracteur nous souhaite la "bienvenue à la barricade nord".

Nous sommes à l'orée du Bois Lejuc, la ligne de front de la bataille contre le projet d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Meuse). C'est dans cette région désertée, à cheval sur la Meuse et la Haute-Marne, que l'Andra, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, prévoit de stocker, à 500 mètres de profondeur, les déchets produits par les centrales nucléaires françaises, si l'Etat lui en donne l'autorisation en 2018. Une "poubelle nucléaire", baptisée Cigéo, qui ne sera visible en surface qu'à deux endroits : la "descenderie" de Saudron (Haute-Marne), pour acheminer les déchets, et la "zone puits" du Bois Lejuc, pour les hommes et le matériel. Des ascenseurs et des cheminées d'aération doivent, ainsi, à terme, remplacer les hêtres, chênes et autres charmes de cette forêt feuillue de 220 hectares.

L'occupation, "un moyen incontournable"

Pour comprendre l'érection de cette barricade, il faut remonter quelques mois en arrière. En juin 2016, l'Andra commence à défricher la forêt pour la ceindre d'un mur de béton. Ces travaux préparatoires provoquent la colère des opposants, qui surveillent le projet depuis la "maison de la résistance", (...) Lire la suite sur Francetv info

"Voilà" : mais qu'a voulu dire Jean Lassalle en concluant le débat sur Twitter ?
Présidentielle : la moralisation des politiques, un thème prioritaire pour les électeurs
VIDEOS. Présidentielle : les dix fois où Philippe Poutou s'est fait remarquer pendant "Le Grand Débat"
REPLAY. Présidentielle : revivez "Le Grand Débat" de BFMTV et CNews entre les 11 candidats à l'Elysée
Présidentielle : 6,3 millions de personnes ont regardé le "Grand débat" sur BFMTV et CNews