"Ca va taper dur" : Emmanuel Macron prépare-t-il les esprits au reconfinement ?

·1 min de lecture

"Ça va taper dur jusqu'à mi-avril", prévient Emmanuel Macron face à la dizaine d'élus réunis devant lui ce mercredi 17 mars, à la mairie de Poissy dans les Yvelines. Le ton est donné pour cette visioconférence sur les éventuelles nouvelles mesures de restriction qui doivent être appliquées sur plusieurs territoires, comme nous l'apprend BFM. Le chef d'état préparerait-il les esprits à un reconfinement ? Après ces quatre heures d'entretien, Karl Olive, maire de Poissy (Yvelines) assure que rien n'est encore décidé.

Si l'on sait que ce jeudi à 18 heures, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran doivent annoncer un durcissement des mesures face à l'épidémie de Covid-19, notamment pour les régions Île-de-France et Hauts-de-France, le président de la République ne raffole pas de l'idée d'un confinement le week-end. Une mesure "compliquée à prendre" selon lui, en raison de l'usure des Français face à cette crise sanitaire qui dure depuis un an, qui pourrait entraîner des difficultés à respecter les restrictions imposées par le gouvernement. "Il l'a dit lui-même, on ne peut pas demander aux gens d'avoir un effort de travail pendant cinq jours et de poser le couvercle sur la marmite le week-end", expliquait Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, après avoir participé à cette visioconférence.

Selon Karl Olive, le président de la République a aussi indiqué "que tout serait normalement plus facile après le 15 avril, parce qu'il y devrait y avoir d'ici-là (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Monsieur le Président, on n'est pas des chiens" : Pascal Praud interpelle Emmanuel Macron
Emmanuel Macron face aux soignants amers : lui ont-ils vraiment tourné le dos ?
Olivier Véran recadré par Emmanuel Macron : « des fuites malveillantes »
Christine Ockrent sur ses beaux-enfants après l'affaire Duhamel : "Nous sommes fiers d'eux et nous les aimons"
Une leçon pour Harry ? Les vifs regrets de Diana après son déballage télévisé en 1995