"Ça a un peu craqué" : Nabilla Benattia dévoile son corps post grossesse et se livre sans filtre

Le 5 juin 2022, la vie de Nabilla Benattia est devenue encore plus belle. Ce jour-là, son mari Thomas Vergara et elle ont accueilli leur deuxième enfant. Un autre petit garçon qu'ils ont prénommé Leyann. Depuis, les parents profitent de chaque instant avec leur nouveau-né et leur aîné Milann (2 ans et demi). Et la future maman commence à penser tranquillement à sa silhouette. Un sujet qu'elle a une fois de plus évoqué sur Snapchat, le 16 juin.

Le 15 juin la belle brune de 30 ans, qui avait pris 20 kilos durant sa grossesse, a révélé qu'elle avait déjà perdu 10 kilos. "Ca ne se voit pas mais moi je le sens, après ça ne me dérange pas physiquement, je le sens juste parce que je suis un peu plus lourde, j'ai un peu mal aux articulations et surtout j'ai les pieds et les jambes gonflées. Pareil pour le ventre, mais j'ai une gaine donc ça aplatit, la peau n'est pas recollée, ce n'est pas la folie mais ça prendra le temps qu'il faut, ce n'est pas ma priorité pour l'instant", expliquait-elle. Et d'ajouter qu'elle souhaitait prendre le temps de retrouver son corps d'avant.

Nabilla dévoile son ventre sur Snapchat

En attendant, Nabilla Benattia est fière de son corps qui a donné la vie à Leyann. Pour preuve, elle la dévoilé son ventre le lendemain afin de montre son évolution. "Ce n'est pas trop mal. Bon il y a encore énormément de relâchement, que ce soit sur les côtés. La peau n'est pas ferme du tout, mais comme je vous ai dit, je...

Lire la suite


À lire aussi

Natasha St-Pier : La chanteuse dévoile son corps après grossesse
Eva Longoria canon en petit bikini : peau bronzée et corps de rêve, elle se dévoile en photo
Cindy Poumeyrol très amincie après ses deux grossesses : elle dévoile un avant/après impressionnant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles