Ca commence aujourd'hui : Faustine Bollaert bouleversée par la mort d'une invitée

·1 min de lecture

C'est avec beaucoup de tristesse que Faustine Bollaert a pris la parole ce 23 juin sur Twitter. L'animatrice de l'émission de témoignages Ca commence aujourd'hui diffusée sur France 2 a fait part d'une douloureuse disparition. "C'est avec beaucoup de chagrin que nous avons appris la disparition d'Elisa, venue raconter son histoire en 2019" explique-t-elle sur les réseaux sociaux, avant d'ajouter : "Son apparence était son moyen d'expression afin de cacher ses blessures du passé. Nous envoyons à ses proches nos plus sincères condoléances et pensons fort à Elisa."

Pour accompagner son hommage, l'épouse du romancier Maxime Chattam a partagé une vidéo où l'on peut découvrir le témoignage de la jeune Elisa en août 2019. Participant à une émission intitulée "Ces tatouages qui racontent mes blessures secrètes", la participante confiait avoir été abandonnée à la naissance par sa mère. Son look singulier et ses tatouages débutés à l'âge de 19 ans étaient ainsi le reflet de son combat. "J'ai une quinzaine de tatouages et j'ai 22 ans. Pour moi c'est comme une drogue mais bénéfique. Ca m'aide à avancer" avait-elle expliqué en plateau. S'interdisant de pleurer, la jeune femme avait fait état "d'un grand vide en elle".

La disparition d'Elisa a ému les fans de l'émission. Les internautes ont été nombreux à commenter la publication émue de Faustine Bollaert. "Quel dommage. Elle était si belle mais si triste à en mourir. Personne n'a pu la sauver... Les psys, une amie ??? Trouve la paix auprès (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Elizabeth II sort son chéquier pour connaître la vérité sur Meghan Markle
VIDÉO - Axel Kahn face à la mort : cette magnifique déclaration d'amour qu'il n'oubliera jamais
"Une céré-vomi" : Jean Dujardin cash sur la polémique des César
Delphine Jubillar : oeillades salaces, insultes, pétard... Son mari Cédric malaisant lors de la marche en son honneur
INTERVIEW - Jean-Baptiste Boursier soutenu par sa femme : "J'aime savoir ce qu'elle pense"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles