C1: confirmation attendue pour le Paris SG à Haïfa

Dans son copieux calendrier, le Paris SG espère digérer au mieux un lointain voyage en Israël et confirmer chez le modeste Maccabi Haïfa ses bons débuts en Ligue des champions, mercredi (21h00), pour la 2e journée.

Après avoir croqué la Juventus Turin (2-1), le PSG débarque en grand favori sur les bords de la Méditerranée, dans le nord d'Israël, avec ses stars mondiales, Neymar, en très grande forme, Kylian Mbappé et Lionel Messi.

"Ils ont suffisamment de qualités pour être au-dessus des autres" adversaires du groupe, souligne pour l'AFP l'ancien international français, Alain Giresse. "Paris a réussi son début de saison, mais ils ne sont jugés que sur la Coupe d’Europe", poursuit "Gigi", épaté par la forme de la "MNM", en particulier "un Neymar comme on aime le voir, son implication est remarquable".

"Messi, c'est plus un aspect mental, moral, il n'avait pas encore vécu de changement de club, il a retrouvé plus de sérénité", poursuit le champion d'Europe 1984.

- "Sérieux à tous les matches" -

Eric Rabesandratana, défenseur du PSG éliminé à Haïfa en 1998 avec Giresse sur le banc (1-1, 2-3) en Coupe des Coupes, n'a "pas d'inquiétude" avant ce match.

"Ce qui va faire la différence, c'est leur implication, s'ils arrivent en touristes ou s'ils sont décidé à faire les efforts pour tuer le match", poursuit "Rabé", consultant pour France Bleu Paris.

"Il y a un match sérieux à faire, mais cette année ils sont sérieux à tous les matches", poursuit l'ancien défenseur central, avant d'ajouter, sourire en coin: "En plus, tous les amoureux des stats vont vouloir briller..."

Attention toutefois à "une équipe accrocheuse, qui a longtemps résisté à Benfica avant de perdre en fin de match" (2-0), poursuit "Rabé".

Sur son talent et sa forme actuelle, un nul et huit victoires toutes compétitions confondues, le PSG semble nettement au-dessus du Maccabi, où il faut surveiller le milieu surinamien Tjaronn Chery ou le buteur haïtien Frantzdy Pierrot, qui vient de Guingamp (2019-2022).

Haïfa compte également deux Français dans ses rangs, l'arrière-gauche Pierre Cornud et un défenseur central formé au PSG, Dylan Batubinsika, qui a joué le premier match à Benfica.

L'entraîneur parisien Christophe Galtier, lui, reste prudent. Son équipe a peiné pour battre Brest (1-0) en Ligue 1 samedi, après la débauche d'efforts pour mater la Juve.

Et les travaux intenses se poursuivent avec un choc à Lyon, dimanche, contre un OL qui vient de perdre deux fois de rang et sera revanchard.

Dans la rotation, le technicien doit tenir compte du forfait de Presnel Kimpembe, victime d'une lésion musculaire et qui sera absent "au moins six semaines", selon le PSG.

- Plutôt Danilo -

Galtier n'a pas fini de regretter la venue manquée du Slovaque Milan Skriniar au mercato. Il va devoir encore recomposer sa défense à trois en faisant descendre Danilo Pereira ou en alignant Nordi Mukiele.

"Danilo, c'est très bien, préfère Rabesandratana, je n'ai rien contre Mukiele, mais c'est une question d'expérience, Danilo est plus armé pour prendre ce poste et cette responsabilité, il a une grande intelligence de jeu."

Le Portugais "a un état d'esprit parfait, c'est un soldat", poursuit "Rabé".

Attention tout de même, le Maccabi Haïfa, premier club israélien à participer à la C1, en 2002, a déjà malmené des "gros", avec deux victoires de prestige à l'époque: contre l'Olympiakos Le Pirée (3-0) avec un triplé de Yakubu Ayegbeni et surtout contre Manchester United (3-0).

En 2009, Haïfa n'avait pris aucun point ni marqué le moindre but dans un groupe avec le Bayern Munich, Bordeaux et la Juventus.

Et la dernière visite en Israël du PSG, un peu plus au sud, à Tel-Aviv, est une réussite: pour le premier match officiel de Galtier, le champion de France avait remporté le Trophée des champions voilà six semaines, contre Nantes (4-0).

Ce Maccabi-là reste donc un mauvais souvenir, avec l'élimination inattendue il y a 24 ans, dès le premier tour de la Coupe des coupes, sur un but contre son camp d'Alain Goma à la dernière minute. Mais cette fois le PSG est vraiment beaucoup plus fort...

eba/jed/gk