“C’est vraiment la honte” : l’auteur de BD Riad Sattouf indigné face au comportement de l’équipe de France (VIDEO)

Capture TMC

Pays organisateur de la Coupe du monde 2022, le Qatar est au coeur de nombreuses polémiques, entre critiques sur les conditions de travail des ouvriers ou encore l'utilisation de la climatisation dans les stades.

En guise de protestation, plusieurs équipes participantes ont insisté pour que leurs capitaines puissent arborer au biceps le brassard “One love”, symbole contre les discriminations. Mais les sept fédérations européennes à l’origine du brassard ont annoncé lundi renoncer à regret à porter ce précieux symbole au Qatar, pays où l’homosexualité demeure illégale.

Les fédérations des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Angleterre, de Belgique, du Danemark, du Pays de Galles et de Suisse ont entériné, dans un communiqué, une décision de la Fédération internationale de football (FIFA), tombée lundi matin. “La FIFA a été claire sur le fait qu’elle imposerait des sanctions sportives [un carton jaune] si nos capitaines portaient ce brassard sur le terrai...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi