« C’est un soulagement » : les fidèles de retour à la mosquée d’Allonnes

Le centre interculturel Yvon-Luby, à Allones, abrite la mosquée et une école coranique.  - Credit:JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Le centre interculturel Yvon-Luby, à Allones, abrite la mosquée et une école coranique. - Credit:JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Dans la logorrhée tout administrative qui s'étale sur quatre feuillets, des mots, des expressions clignotent douloureusement. « Mouvance islamiste », « doctrine salafiste », « antisémitisme », « terrorisme », ou encore « djihad ». Autant de signaux indiquant une sérieuse poussée obscurantiste qui, le 25 octobre 2021, avaient obligé la préfecture de la Sarthe, sur injonction du ministère de l'Intérieur, à fermer la mosquée d'Allonnes du jour au lendemain.

Si ce 13 janvier à la mi-journée, l'arrêté tricolore était toujours scotché sur la baie vitrée du bâtiment, tout cela, désormais, fait partie de l'histoire ancienne. « On repart sur de nouvelles bases, une page blanche », exhorte ainsi Mohamed Zantar. Depuis le mois d'avril, l'homme s'est démené pour monter une nouvelle association en charge du lieu de culte, et compte tenu du passif explosif de celui-ci, il a conscience de jouer très serré.

Tous les membres de la structure ont d'ailleurs fait l'objet d'un scanner complet de la part des autorités. « Une attention a été portée sur le profil des personnes constituant le bureau et il y aura également une attention portée aux prises de paroles, comme cela avait été fait à l'époque, ce qui avait entraîné la fermeture, prévient le préfet du département Emmanuel Aubry. Cette vigilance ne faiblira pas avec la nouvelle équipe même si les éléments que nous avons nous permettent d'avoir confiance.  »

Qui pour être imam ?

Ce vendredi, la « page blanche » a donc commencé à [...] Lire la suite