C’est parti

Libération.fr

La rencontre télévisée de ce lundi soir entre cinq candidats à la présidentielle marque le début de la campagne, occultée jusqu’ici par les affaires judiciaires au détriment des programmes. Une opportunité importante pour convaincre les nombreux électeurs toujours indécis à cinq semaines du premier tour.

Une première pour une campagne inédite. A cinq semaines du premier tour de l’élection présidentielle, les cinq principaux candidats (Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon), derrière leur pupitre, disposés en cercle, devront répondre aux questions de deux journalistes de TF1, Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray. Un tour de chauffe avant deux autres confrontations, qui réuniront cette fois la totalité des onze candidats. Un débat pour lancer une drôle de campagne qui n’a pour l’instant été qu’une succession de péripéties judiciaires et de rebondissements politiques.

Comme une mauvaise série

Une campagne écrasée par l’affaire Fillon. A la fois assourdissante et muette. Trépidante et creuse. Sans enjeux, sans débats, sans propositions. «Il n’y a pas de campagne, pas de porte à porte, très peu de monde sur les marchés qui tractent, se désole un dirigeant du PS. Seuls les meetings marchent correctement. Mais on n’y vient pas pour militer, juste pour s’informer.»

Les Français suivent cette présidentielle comme une mauvaise série télévisée, à la fois médusés et distants. S’ils sont plus de 70 % à se dire intéressés par ces élections, ils sont tout autant à trouver cette campagne inintéressante (plus quatre points selon notre dernier sondage Viavoice), pour ne pas dire appauvrissante à 78 % (plus 13 points par rapport à octobre 2016, selon une enquête Cevipof pour le Monde).

«Les Français vivent cette campagne uniquement sur des impressions. Ce sera indécis jusqu’au bout», décrypte le même dirigeant du PS. Le pourcentage d’électeurs sûrs de leur vote a rarement été aussi bas. Alors que les électeurs de François Hollande et Nicolas (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Cinq ans après Merah, «la République n’oublie pas»
Contre les violences policières, une manif, plusieurs familles
Site de rencontres
Macron VS Fillon La CULTURE FRANçAISE Les duels du débat Le Pen VS Fillon La sortie de l’euro LE PEN Vs Mélenchon LE DROIT DU SOL HAMON VS Mélenchon L’Union européenne Hamon VS Macron L’école HAMON Vs Fillon Les Fonctionnaires LE PEN Vs MACRON LE LIBRE ECHANGE
ETA : l’appel des Basques à Paris

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages