C’est quoi l’Irlande du Nord ?

© AFP

Le Sinn Féin, parti nationaliste partisan de la réunification de l’Irlande, a signé ce week-end une victoire historique en remportant pour la première fois les élections législatives d’Irlande du Nord. L’Irlande du Nord est l’une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni, avec l’Angleterre, l’Ecosse et le pays de Galles, la seule située non pas sur l’île de Grande-Bretagne mais sur celle d’Irlande. Sa propre histoire date d’à peine un siècle, même si l’origine des divisions irlandaises - en particulier la forte implantation de colons protestants originaires de Grande-Bretagne, au Nord-Est - est bien plus ancienne.

A l’issue de la Première Guerre mondiale, la poussée indépendantiste fait basculer l’Irlande, liée au Royaume-Uni depuis 1801 : le Sinn Féin (déjà lui), large vainqueur des élections générales de décembre 1918, refuse de siéger à Londres et fonde son propre Parlement. L’indépendance de l’île, en tant que République, est proclamée. Suit la guerre d’indépendance irlandaise, de 1919 à 1921, qui aboutit à la partition de l’île : l’Irlande du Sud devient en 1922 la République d’Irlande (appelée aussi « Eire ») tandis que l’Irlande du Nord, qui réunit six des neuf comtés de la province historique de l’Ulster et sont majoritairement peuplés de protestants, reste contrôlée par les « unionistes » fidèles à la monarchie britannique.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

L’Irlande du Nord a ensuite régulièrement été agitée par un climat de violences,&...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles