« C’est impressionnant, personne ne connaît le coût écologique d’un like », s’étonne Guillaume Pitron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

INTERVIEW - « L’enfer numérique » écrit par le journaliste Guillaume Pitron paraît ce mercredi

L'Enfer numérique, voyage au bout d'un like, écrit par Guillaume Pitron (Couverture)
L'Enfer numérique, voyage au bout d'un like, écrit par Guillaume Pitron (Couverture)

Quel est le coût écologique de notre activité numérique ? Telle est la principale question à laquelle répond Guillaume Pitron dans sa nouvelle enquête L’enfer numérique, voyage au bout d’un like (Les Liens qui libèrent) paru ce mercredi. Le journaliste s’est fait connaître en 2018 grâce à La Guerre des métaux rares, une enquête qui démonte les beaux discours sur la transition énergétique et numérique. Dans ce nouvel opus, il s’attaque à l’infrastructure invisible qui régit nos vies numériques et qui n’a rien d’écologique.

Data centers, intelligence artificielle, robots, cloud, tout y passe. Le monde dématérialisé représente près de 4 % des émissions de CO2 de la planète. Derrière ces chiffres, une réalité dure à avaler : la génération climat, dopée aux outils numériques, sera une des principales actrices du « doublement annoncé à l’horizon 2025 de la consommation d’électricité du secteur numérique ainsi que de ses rejets de gaz à effet de serre ». Guillaume Pitron revient avec 20 Minutes sur deux ans d’enquête qui l’ont mené aux quatre coins du monde.

Comment passe-t-on des terres rares, le sujet de votre précédent livre, à l’univers du numérique et ses conséquences écologiques ?

Il s’agit d’un sujet environnemental. La Guerre des métaux rares ouvrait une fenêtre sur cett(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Changement climatique : La décroissance est le seul « chemin d’efficacité », selon Delphine Batho
Paris : L’Académie du Climat, nouveau lieu où la jeunesse prend la crise climatique par les cornes
Réchauffement climatique : L’Australie va continuer à extraire son charbon malgré les avis scientifiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles