« C’est un fiasco ! » : Jean Castex violemment pris à partie

·1 min de lecture

Ce mardi 20 octobre, les représentants de toutes les forces du spectre politique français se sont réunis sur les marches du Palais-Bourbon pour rendre hommage à Samuel Paty. Mais l'unité nationale n'aura été que de courte durée. Au sein de l'Hémicycle, Jean Castex, qui a réaffirmé la détermination du gouvernement à lutter contre "l'islamisme radical", a été hué à plusieurs reprises par les élus de droite, informe Le Monde.

Alors qu'une partie des questions au gouvernement portait sur la lutte contre la radicalisation menée par le gouvernement, plusieurs députés Les Républicains ont pris à partie le Premier ministre. "C’est un fiasco !", "Concrètement, vous faites quoi ?", se sont-ils indignés, pointant du doigt la faiblesse de l'exécutif. Une attitude qui a fortement déplu au locataire de Matignon, qui n'a pas manqué de riposter à ces attaques.

"Décidément, toute occasion est saisie en cette période de crise pour ouvrir la polémique et lister les contre-vérités", s'est insurgé celui qui, de son propre aveu, en "prend plein la figure", et dont L'Opinion rapporte les propos. Et de poursuivre : "On polémique tout le temps ! Dans la crise sanitaire, dans la crise économique, dans la crise sécuritaire... Que cherche-t-on ?" Si Jean Castex a finalement opposé une fin de non recevoir aux députés LR, qui, selon lui, souhaitent "nourrir la polémique", ces prochaines semaines s'annoncent cependant particulièrement difficiles pour le Premier ministre, déjà fragilisé, qui présentera le 9 décembre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le cancer de Bernard Tapie a "très gravement progressé" : un nouveau traitement expérimental a débuté
"Toujours critiquer, c'est pénible !" : Mercotte règle ses comptes avec les internautes
"Quelle horreur !" : Charlotte Gainsbourg angoissée à l'approche de la cinquantaine
Elizabeth Hurley : pourquoi l’héritage de Steve Bing est une mauvaise affaire pour leur fils
VIDEO - Nagui : ce n’est pas l'amour fou avec Jean-Luc Reichmann...