« C’est notre dernière cartouche » : comment Emmanuel Macron a décidé de ne pas reconfiner

·1 min de lecture

La décision ne fait pas l'unanimité. Malgré les préconisations des experts et de son Premier ministre, Jean Castex, Emmanuel Macron a décidé de ne pas reconfiner le pays. Une décision "surprise", qui a étonné le chef du gouvernement, avec lequel le chef de l'État s'est entretenu en tête-à-tête avant le Conseil de défense sanitaire de ce vendredi 29 janvier. "Tout le monde est aligné derrière cette décision, il n'y a pas de voix dissonantes", jure un membre du gouvernement auprès du Figaro, qui a publié une enquête ce dimanche 31 janvier sur les coulisses de cette décision hautement attendue par les Français. Si le ministre de la Santé Olivier Véran, en première ligne des critiques adressées au gouvernement depuis le début de l'épidémie, a plaidé pour un reconfinement, le président de la République s'est montré ferme lors du Conseil de défense à huis clos : "Soyons très clairs, je ne prendrai jamais le risque que les hôpitaux trient leurs patients".

Emmanuel Macron avait pourtant hésité "toute la semaine" mais selon lui, il y a quelque chose qui "cloche" : si les scientifiques évoquent une reprise épidémique, les chiffres n'augmentent pas "aussi fort que redouté". D'après son entourage, "le confinement n'est une option qu'à partir du moment où il n'en reste aucune autre". En dépit de tous les facteurs (reconfinements à l'étranger, pression sur les hôpitaux, propagation des variants…), Emmanuel Macron "ne sent pas ce troisième confinement" et préfère laisser une chance aux comportements (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Avouez que c'est difficile à suivre !" : Ali Baddou mordant face à Gabriel Attal
Dustin Diamond (Screech de Sauvés par le gong) est mort à l'âge de 44 ans
Sarah Biasini poursuivie par le souvenir de Romy Schneider en plein accouchement : son anecdote cocasse
VIDEO - Alexandre Jardin séparé de son amoureuse à cause de la covid-19 : ses confidences touchantes chez Laurence Ferrari
« Clins d’œil et sourires doux » : le petit jeu d'Emmanuel et Brigitte Macron amuse