"C’est quelque chose qui m’aurait bien plu" : Didier Bourdon évoque son seul regret vis à vis des Inconnus

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Canal+
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec Bernard Campan et Pascal Légitimus, Didier Bourdon a su s'imposer dans le cœur des Français. Aujourd'hui encore, l'idée de voir les trois compères reformer Les Inconnus sur scène en séduit plus d'un. Grâce à leur talent d'humoristes, les trois amis ont vu leurs carrières de comédiens décoller. Ce lundi 20 juin, Didier Bourdon était sur le plateau de l'émission "En aparté" (Canal+), afin de faire la promotion du film "L'homme parfait", qui sortira au cinéma ce mercredi 22 juin.

À lire également

"Bosse un peu ou tais toi !" : Gilles Verdez hallucine face aux propos de Bernard Montiel sur le football féminin

Lors de son échange avec Nathalie Lévy, l'acteur est revenu sur l'ensemble de sa carrière et en a profité pour se confier sur une envie qu'il n'a pas pu concrétiser. "Le fait d’avoir dû me consacrer à plein temps aux Inconnus ne m’a pas permis de jouer des rôles classiques au théâtre. C’est d’ailleurs le petit regret que j’ai. J’ai été quand même plus que verni dans ma vie artistique, mais le fait de faire les Inconnus et de travailler dessus à plein temps, d’une manière enthousiaste et formidable, je n’ai pas pu jouer des rôles classiques au théâtre, et c’est quel...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles