« C’est celui qui le dit qui l’est », quand Poutine se moque de Biden

Source AFP
·1 min de lecture
Vladimir Poutine a affirmé que la Russie travaillerait avec les États-Unis là où c'est « avantageux ».
Vladimir Poutine a affirmé que la Russie travaillerait avec les États-Unis là où c'est « avantageux ».

Les hostilités avaient été lancées par le nouveau président américain Joe Biden, qui l'avait qualifié de « tueur ». Le président russe Vladimir Poutine s'est moqué de son homologue américain jeudi 18 mars, avant de réaffirmer que la Russie défendrait ses intérêts et travaillera avec les États-Unis là où c'est « avantageux ». « C'est celui qui le dit qui l'est », a lâché, en souriant, le chef d'État russe, selon des propos retransmis à la télévision russe. « Ce n'est pas juste une expression enfantine, une blague. Le sens est profond, et psychologique. Nous voyons toujours en l'autre nos propres caractéristiques », a-t-il estimé.

Vladimir Poutine, qui a aussi dit souhaiter « une bonne santé, sans ironie aucune » au président Biden, a ensuite réaffirmé que Moscou ne se laisserait pas intimider par Washington, un leitmotiv de sa diplomatie. « Nous défendrons nos propres intérêts et nous travaillerons avec [les Américains] aux conditions qui nous seront avantageuses », a-t-il ajouté.

Il s'exprimait lors d'une vidéoconférence avec des représentants de la société civile de Crimée, péninsule ukrainienne que la Russie a annexée en 2014, point de départ de relations russo-occidentales toujours plus conflictuelles.