C’est quoi un bonnet phrygien ?

© REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les deux mascottes des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024 ont été dévoilées : ce sont deux bonnets phrygiens en forme de personnage de dessin animé. Le bonnet phrygien a été choisi car c’est un symbole de la Révolution française et qu’il coiffe Marianne, l’allégorie de la République. Mais les révolutionnaires n’ont pas inventé cette coiffe. Si on parle de bonnet phrygien, c’est qu’on pense qu’il est originaire de Phrygie, un ancien pays de la période antique, situé au cœur de l’Anatolie, la partie asiatique de la Turquie actuelle.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Parîs, fils du roi Priam dans l’Iliade d’Homère, est souvent représenté avec ce bonnet. Désormais, on sait que différents peuples indo-européens le portaient, comme les Thraces, les Scythes, etc. Si le bonnet phrygien est devenu un symbole de liberté au 18e siècle, c’est parce qu’il faisait penser au pileus, un bonnet de même style, en feutre, que les esclaves affranchis portaient dans la Rome antique. Après la mort de César, Brutus avait fait battre une monnaie avec son buste et au revers un pileus entouré de deux dagues. Une manière d’affirmer la liberté retrouvée après l’assassinat du tyran César.

Un symbole repris aux États-Unis

Le symbole est repris dans les jeunes États-Unis, après l’indépendance. On peut encore le voir sur le drapeau de l’État de New York. Les révolutionnaires français s’en emparent dès 1790. Deux ans plus tard, il est tellement dans l’usage courant que ...


Lire la suite sur LeJDD