« C’est bizarre », Jean-Pierre Pernaut critique sur la non réouverture des plages

La réouverture des plages se fera au cas par cas. Malgré le déconfinement, qui est entré en vigueur le 11 mai dernier, les préfets ont pu choisir d'ouvrir ou non l'accès des plages, en fonction de la zone où se trouvait leur région. "La règle générale, c’est la fermeture", a annoncé début mai le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, avant de préciser que l’ouverture "des plages et lacs" serait possible, sur autorisation du préfet. Mais alors que de nombreux commerces ont rouvert depuis une semaine, Jean-Pierre Pernaut ne comprend pas pourquoi autant de plages restent fermées.

Dans l'édition du journal de 13 heures diffusée ce mercredi 20 mai, celui qui partage sa vie avec Nathalie Marquay n'a d'ailleurs pas hésité à donner son avis sur la question : "Quel contraste en tout cas avec ces images qu'on a vu tout à l'heure de rues commerçantes noires de monde, y compris dans les grandes villes, y compris dans les zones rouges. On l'a vu en Alsace, c'est vrai aussi dans les stations balnéaires où il y a des rues noires de monde alors que les plages sont vides... alors qu'il y a de l'espace", a-t-il observé. Et de conclure, un brin perplexe : "C'est bizarre, bizarre".

"C'est un peu incohérent"

Il semblerait que Jean-Pierre Pernaut ne soit pas le seul de cet avis... En Gironde, alors que la préfète Fabienne Buccio n'était pas fermée à l'idée de rouvrir les plages dans sa région, elle s'est finalement rétractée et a décidé que les plages ne rouvriraient pas avant le 2 juin, date

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Pierre-Jean Chalençon : ce “généreux” virement de sa mère pendant le confinement
Didier Raoult va-t-il quitter la France pour la Chine ? Cette folle rumeur qui agite la toile
Anne-Elisabeth Lemoine (C à vous) : cette blague coquine qui n’a pas faire rire ses parents
Kate Middleton : ce “superpouvoir” qu’elle a appris à maîtriser
Emmanuel Macron et Édouard Philippe : ce dîner crucial sur la terrasse de l’Élysée