"C'est criminel de continuer à les utiliser" : des avocats demandent l'interdiction des grenades explosives

franceinfo
Cinq avocats qui défendent des "gilets jaunes" blessés lors des manifestations demandent au Premier ministre l'arrêt de l'utilisation des grenades GLI-F4 par les forces de l'ordre.

Un collectif de cinq avocats parisiens appelle solennellement et par courrier le Premier ministre Edouard Philippe à interdire en urgence l'emploi par les forces de l'ordre de grenades qu'on appelle GLI-F4. Plusieurs manifestants "gilets jaunes" ont été blessés à Paris ces deux derniers samedis par de grenades de ce type.

>> Pourquoi des "gilets jaunes" veulent-ils l'interdiction des grenades explosives GLI-F4 ?

Ces avocats ont d'ailleurs aussi annoncé le dépôt de plusieurs plaintes contre X pour violences volontaires avec armes ayant entrainé blessures ou infirmités ainsi que mise en danger de la vie d'autrui. Me Raphaël Kempf, l’un des avocats du collectif, explique à franceinfo qu'il allait demander "au Premier ministre l'abrogation du décret autorisant l'utilisation de ces grenades par les forces de l'ordre."

franceinfo : Que demandez-vous pour les prochaines manifestations ?

Me Raphaël Kempf : Jeudi 29 novembre, nous avions demandé par lettre officielle à Christophe Castaner de ne pas utiliser ce type de grenade. Nous n'avons toujours pas reçu de réponse à ce courrier et nous le regrettons. Nous avons décidé d'une action plus juridique : écrire au Premier ministre pour lui demander très officiellement l'abrogation du décret autorisant l'utilisation de ces grenades par les forces de l'ordre dans le cadre des opérations du maintien de l'ordre. Si le Premier ministre ne répond pas ou donne une réponse négative nous attaquerons ce refus devant les tribunaux administratifs pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi