"C'était quand même des gens très courageux, Montand et maman", rappelle l'actrice Catherine Allégret

France 2

Yves Montand et Simone Signoret signent l'appel de Stockholm en 1950, qui exige l'interdiction de la bombe atomique. "C'était quand même des gens très courageux, Montand et maman, très engagés, rappelle l'actrice Catherine Allégret au magazine "13h15 le dimanche" (replay). Ce n'était pas que blablabla je parle, que je signe des pétitions, je fais du bruit avec ma bouche devant les caméras de télévision…"

"Ma mère a hébergé des jeunes filles qui avaient été repêchées par le 'Bateau pour le Vietnam' en mer de Chine. Elle n'a pas appelé la presse pour montrer à quel point elle était gentille avec 'ses œuvres'. Elle a fait ça vraiment parce qu'elle le sentait et qu'il fallait le faire", précise la comédienne, fille du réalisateur Yves Allégret qui a été adoptée par Yves Montand en 1987.

Interdits de visite aux Etats-Unis

En 1953, le couple se bat pour la grâce des époux Rosenberg, accusés aux Etats-Unis d'être des espions ayant cédé au régime soviétique des informations sur la bombe nucléaire. Ils sont exécutés la même année. En leur honneur, Signoret et Montand jouent dans le film Les Sorcières de Salem, réalisé par Raymond Rouleau, une allégorie de l'Amérique pendant la guerre froide, sorti sur les écrans en 1957.

Dans les années cinquante, le sénateur américain Joseph McCarthy mène sa croisade anti-communiste et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi