C'est à 35 ans et après avoir réalisé tous mes rêves que je me demande si je vais pouvoir m'en contenter

Alice F.
C'est à 35 ans et après avoir réalisé tous mes rêves que je me demande si je vais pouvoir m'en contenter

Vendredi j'ai eu 35 ans. La même semaine j'ai réalisé que j'avais deux fois 17 ans. Un peu plus même. Et ça m'a fait vraiment bizarre. Disons plutôt: ça m'a rendue triste.

17 ans, c'est l'âge que j'idéalise. Celui que je considère comme mon plus bel âge. J'habitais encore dans le sud de la France à l'époque, mais je m'apprêtais à le quitter et cela me donnait des ailes. C'est l'année où j'ai passé le baccalauréat, les doigts dans le nez. L'année où je me régalais de tous les cours dans cette petite classe d'une quinzaine d'élèves. L'année où j'aimais la plupart de mes profs, qui me le rendaient bien. Où mes profs me conseillaient pour un avenir qu'ils pensaient prometteur. 17 ans c'est aussi l'âge du grand amour, du plaisir sensuel, interdit. L'année du théâtre enfin, j'aimais tellement m'exprimer sur ces planches. 17 ans c'est l'âge, le dernier moment, où j'ai cru que tout était possible pour moi. Le reste n'a été qu'une douce dégringolade vers l'absence de grandeur.

Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à temoignage@huffingtonpost.fr et consulter tous les témoignages que nous avons publiés.

La plupart des personnes qui m'ont connue à cette époque auraient sans doute imaginé mieux. Mais quand j'y pense, c'est surtout moi-même que j'ai déçue. Je suis heureuse au quotidien, la plupart du temps, vraiment. Malheureuse cependant quand je pense à tous ces rêves passés. Parfois je pense que ce n'est qu'une nostalgie passagère, un peu idiote, une absence de réalisme qui me poursuit. Je me dis que j'ai énormément de chance et savoure ma petite vie. Parfois frustration et regrets se mélangent, et je me dis qu'il faudrait vraiment que quelque chose change.

Je me suis toujours dit qu'il fallait absolument – absolument – trouver un travail stable, rencontrer l'homme de ma vie, me marier et avoir des enfants avant 35 ans. J'imaginais une...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages