"C à vous" se moque de la réponse chantée de Stromae sur TF1

·3 min de lecture
C à vous (Photo: FRANCE 5)
C à vous (Photo: FRANCE 5)

MUSIQUE - Stromae n’a pas fini de faire parler de lui. Le chanteur a fait un retour remarqué dimanche 9 janvier sur TF1 en dévoilant son nouveau singleL’enfer, dans le JT d’Anne-Claire Coudray; en réponse à une question posée par la journaliste. Un “grand moment de télévision”, pour certains ou de l’infotainment (contraction des mots ‘information’ et ‘entertainment’, divertissement en anglais) pour d’autres, moqué notamment sur le plateau de C à vous le lendemain soir sur France 5.

La prestation de Stromae au journal de 20h de la Une a ainsi inspiré Bertrand Chameroy, qui a décidé de l’imiter sur le plateau deC à vous ce lundi 10 janvier. Avec un chignon dressé sur le haut du crâne, à la manière du chanteur belge, le chroniqueur a commencé son intervention en chanson alors qu’Anne-Élisabeth Lemoine lui demandait s’il avait passé un “bon week-end”.

“Je devais être seul, vraiment le seul dans mon canap’ devant la deux, et en face combien ils étaient? Beaucoup”, commence Bertrand Chameroy, sur la même bande-son que la nouvelle musique de Stromae. “La séquence de ce début d’année bah j’l’ai tout simplement loupée. Tout le monde en parle, mais je l’ai ratée. Car oui, j’ai maté le 20 heures d’France 2 hier, j’en suis peu fier, mais le brushing de Delahousse était vraiment super”. Concluant la séquence par : “Moi je ne regarde que les chaînes de France Télévisions, bonne année chère présidente”. Un petit sketch qui a fait rire aux éclats tout le plateau de C à vous.

Stromae, absent depuis 2013, est revenu au coeur de l’actualité avec sa prestation. Il faut dire que cette interview-chanson était assez inédite à la télévision française. Sa façon de dévoiler son nouveau single en guise de réponse à la question de la présentatrice du JT a étonné, donnant lieu à de nombreuses réactions.

Une forme d’’infotainment dénoncée par certains médias

Si cette nouvelle forme de promotion musicale a suscité l’admiration de nombre de téléspectateurs et internautes, elle a aussi suscité les réserves, voire les critiques, de certains médias. “On s’interroge sur les raisons qui ont poussé [la rédaction du JT de TF1] à passer cette ligne rouge et à accepter le détournement de son sommaire au profit d’une opération marketing instrumentalisant ouvertement l’émission”, fustige par exemple Libération.

Même son de cloche du côté de L’Obs, qui déplore la fin de la “distinction entre l’espace d’information, soumis à cette vieille chose tenace qu’on nomme la déontologie journalistique, et l’espace du clip”. Et de Mariannequi estime que TF1 “a ici passé un cap en abandonnant son rôle de ‘medium’, au sens premier d’intermédiaire, pour devenir un émetteur” au service de la promotion d’un artiste.

Si la séquence de Stromae a beaucoup fait parler, que ce soit sur la forme et le fond, elle a aussi été saluée - notamment par des professionnels de la santé mentale - parce qu’elle a mis en lumière un point plus sombre: celui du suicide sur lequel le chanteur a décidé de se livrer devant des millions de personnes. Dans une interview à 20 minutes, Anne-Laure Coudray a parlé du “plus beau moment de ma carrière d’intervieweuse”. “C’était un moment personnel, ce n’était pas un moment juste artistique”, explique-t-elle.

À voir également sur Le HuffPost: Stromae se confie sur son burn-out à Laurent Delahousse

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles