Côte-d'Or : la tradition du bonbon à l’anis de Flavigny

C’est une recette inchangée depuis des siècles. A Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d’Or), des bonbons à l’anis sont façonnés et font la fierté de la petite commune. Une petite bille blanche faite la graine d’anis et entourée de sirop de sucre. L’épice méditerranéenne a fait son apparition il y a plusieurs siècles, d’après Catherine Troubat, présidente des anis de Flavigny. Un bonbon créé dans une abbaye "Les romains sont montés avec des épices, dont la graine d’anis raconte-t-elle. (…) A l’époque gallo-romaine, puis après quand les moines sont venus, ils ont eu l’idée d’enrober la petite graine d’anis de sirop de sucre, pour en faire une petite dragée". Depuis presque cent ans, la famille Troubat fait perdurer la tradition du bonbon à l’anis. Une entreprise familiale qui fait vivre le village, avec des employés originaires de la commune. Ses produits sont exportés dans le monde entier.