Côte-d'Or: renforts policiers à Chenôve après l'incendie de la mairie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce vendredi l'envoi de CRS en renfort à Chenôve (Côte-d'Or), où des bâtiments municipaux ont été incendiés dans la nuit de mercredi à jeudi sur fond de trafic de drogue.

"Des CRS ont été dépêchés en renfort des effectifs de la DDSP de la Côte-d'Or et resteront sur place plusieurs jours", a annoncé Gérald Darmanin dans un communiqué, dénonçant un "épisode de violences urbaines inadmissible".

Le ministre de l'Intérieur a également "demandé au préfet de la Côte-d'Or d'intensifier la présence de la police nationale dans les quartiers et d'intensifier la lutte contre le trafic de stupéfiants".

"Dégâts importants"

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, l'hôtel de ville et le centre communal d'action social (CCAS) de cette ville de 14.000 habitants de la proche banlieue dijonnaise avaient été incendiés.

Dans un communiqué, le maire Thierry Falconnet a fait état de "dégâts importants" sur ces deux bâtiments. Des rames de tramway ont également été "caillassées", "des voitures de particuliers brûlées" et des "véhicules et fonctionnaires de police visés par des tirs de mortiers".

"Cet attentat, au sens des dispositions de l'article 412-1 du Code Pénal, n'est pas fortuit", poursuit le maire, rappelant notamment "l'incendie du poste de police" de la ville le 12 mars.

"Dans la bassesse et la lâcheté criminelle, un palier supplémentaire est franchi (...) par une minorité agissante de trafiquants de drogue", a encore condamné l'élu.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles