Côte-d’Or : 400 personnes réunies à une free party, malgré le couvre-feu

Source AFP
·1 min de lecture
Les 400 personnes réunies à la fête dans la commune de Couchey ont peu à peu évacué les lieux après l'intervention des gendarmes, dans la nuit de samedi à dimanche.
Les 400 personnes réunies à la fête dans la commune de Couchey ont peu à peu évacué les lieux après l'intervention des gendarmes, dans la nuit de samedi à dimanche.

Malgré les restrictions liées à l'épidémie de coronavirus, près de 400 personnes ont participé, dans la soirée du samedi 1er mai, à une free party près de Dijon, qui a pris fin dans la nuit avec l'intervention des gendarmes et l'interpellation de l'organisateur présumé, a appris dimanche l'Agence France-Presse, auprès de la préfecture, confirmant une information de France Bleu Bourgogne. « Je condamne fermement cet événement qui est complètement irresponsable dans le cadre de la situation sanitaire du pays. Le moment n'est pas venu de baisser la garde », a déclaré le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Fabien Sudry.

C'est autour de 20 heures que les autorités ont eu connaissance de la fête illégale qui s'est déroulée dans un hangar désaffecté de la petite commune de Couchey, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Dijon. « Très vite, un dispositif a été mis en place avec le déploiement de 140 gendarmes du département, de la Saône-et-Loire et de l'Yonne, ainsi que le soutien de dix policiers de la brigade anticriminalité de Dijon », a précisé le préfet. Un hélicoptère de la gendarmerie a également permis la surveillance des alentours.

À LIRE AUSSICovid-19 : des centaines de personnes font la fête dans un parc parisien

Ce déploiement a permis d'éviter que des groupes de « 100 à 150 jeunes » supplémentaires ne se rendent sur les lieux, la majorité d'entre eux ayant rebroussé chemin à la vue des forces de l'ordre. D'autres ont tenté d'entrer sur le s [...] Lire la suite