Côte d'Ivoire : le Premier ministre Hamed Bakayoko est mort

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Le Premier ministre ivoirien est mort mercredi à l'âge de 56 ans dans un hôpital de Fribourg, en Allemagne. 
Le Premier ministre ivoirien est mort mercredi à l'âge de 56 ans dans un hôpital de Fribourg, en Allemagne.

C'est un pilier du régime d'Alassane Ouattara qui s'en est allé, foudroyé par un cancer fulgurant. Hamed Bakayoko, qui a eu 56 ans le 8 mars dernier, avait été évacué le 18 février dernier à l'hôpital américain de Neuilly, avant d'être transféré en Allemagne, alors que son état de santé s'était détérioré. Son décès a été annoncé ce mercredi 10 mars par un communiqué lu à la télévision publique, la RTI. Autodidacte, personnalité populaire en Côte d'Ivoire, réputé bon vivant, aimé des Ivoiriens de tous bords, Hamed Bakayoko n'avait pas, a priori, les atouts pour entrer dans le cercle le plus proche d'Alassane Ouattara. Et pourtant, trois mois avant la présidentielle du mois d'octobre 2020, et à la suite du décès de l'ancien Premier ministre et dauphin du chef de l'État Amadou Gon Coulibaly, c'est à lui qu'avait été confiée la lourde tâche de reprendre le poste. Son nom avait même circulé comme présidentiable? Et pour cause, Hamed Bakayoko, qu'on appelle au pays affectueusement, « Hambak », s'était au fil des années rendu indispensable au président Ouattara, qui en a fait, tour à tour, dès sa prise de pouvoir, son ministre de l'Intérieur en 2011 avant de le placer à la tête de la Défense en 2017.

Des regrets, un hommage

Quoi qu'il en soit, dernièrement, ce n'est qu'après son séjour à Paris le 3 mars que le chef de l'État s'est résigné à nommer, lundi 8 mars, Patrick Achi, secrétaire général de la présidence, à la primature, et Tené Birahima Ouattara, son frère [...] Lire la suite