Côte d'Ivoire: une mesure annoncée pour la rentrée inquiète les milieux éducatifs

Cette semaine, le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation a remis au Premier ministre le rapport des États généraux sur le système éducatif qui se sont tenus durant toute l’année. Le document n’a pas encore été rendu public, mais une mesure a déjà été annoncée pour la rentrée : les élèves du secondaire ayant obtenu moins de 8,5 sur 20 de moyenne annuelle seront tout simplement exclus de leur établissement. De quoi inquiéter les enseignants et parents d’élèves sur le décrochage scolaire.

Avec notre correspondant à Abidjan, Sidy Yansané

C’est à la réunion de la rentrée scolaire que la mesure a été annoncée, en présence de la ministre de l’Éducation nationale Mariatou Koné. Désormais, les élèves du secondaire avec moins de 8,5 de moyenne devront quitter l’école.

La mesure est ancienne, mais d’après les syndicats enseignants, le conseil de classe donnait une autre chance à l’élève. Conséquence : le niveau de l’école ivoirienne s’est fortement dégradé.

Le président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants, Claude Aka Kadio, défend cette décision, mais déplore que l’enfant exclu ne soit pas automatiquement orienté vers une formation professionnelle : « Quand l’enfant est renvoyé comme ça, il n’y a pas de mesure d’accompagnement pour cette réinsertion. Il y a des organisations qui veulent bien récupérer l’enfant, mais cela a un coût. Les parents souvent n’ont pas assez de moyens. Même de façon classique, pour payer les cahiers et autres, ce n’est pas facile. Donc quand l’enfant est renvoyé, ça fait une tâche de plus. Il faudrait que l’État y pense sérieusement. »

La ministre Mariatou Koné a déjà annoncé l’ouverture de 91 nouveaux collèges.


Lire la suite sur RFI