En Côte d'Ivoire, l'expérience des fourneaux améliorés pour diminuer la pression sur les forêts

AFP - SIA KAMBOU

Comment réduire la pression sur les ressources forestières ? En Côte d’Ivoire, plusieurs alternatives sont nées ces dernières années, pour progressivement modifier les habitudes qui contribuent à la déforestation. Exemple avec l’utilisation de fourneaux améliorés : ces appareils de cuisson sont conçus pour utiliser moins de charbon et moins de bois par rapport aux modèles utilisés traditionnellement dans les maquis et dans les cuisines.

Avec notre correspondante à Abidjan, Bineta Diagne

Dans un hangar, une dizaine d’employés s’activent: les uns assemblent des pièces à la main, d’autres assurent la finition des fourneaux. Ces fours sont fabriqués en inox et en acier inoxydable. Cela permet de réduire la quantité de bois utilisée au moment de la cuisson des repas. Ermann Zannou est responsable de l’entreprise Green Ker. « Un fourneau amélioré en bois va permettre de réduire de deux tiers la consommation en bois. Donc, au lieu d’utiliser deux fagots de bois, on en prend un seul. Et pour le fourneau à charbon, on va le comparer avec le fourneau malgache. Notre fourneau vient remplacer ce modèle, donc on va avoir 60% d’économie de charbon de bois rapport au modèle initial. »

« Amélioration sur le plan de la santé »

Laman Poular tient une petite gargote en bordure de la route. Son budget quotidien pour acheter du bois est passé de 500F CFA à 200F CFA par jour grâce à ce four amélioré. « Je prends cela pour préparer le riz, le maïs, et d’autres choses. C’est économique et cela ne brûle pas beaucoup en bois. »

► À lire aussi


Lire la suite sur RFI