Publicité

Côte d'Ivoire: la justice se penche sur l'affaire des deux tonnes de cocaïne saisies en 2022

Ce jeudi 8 février, au tribunal pénal, économique et financier d’Abidjan, la justice se penche sur une affaire de trafic international de drogue qui a des ramifications en Amérique latine, en Europe et en Afrique. Les faits remontent à avril 2022 : deux tonnes de cocaïnes avaient été saisies à Abidjan et à San Pedro. Compte rendu d’audience.

Avec notre correspondante à Abidjan, Bineta Diagne

Sur les 23 prévenus, pour le moment, 6 ont été entendus par la 2e chambre du tribunal du Pôle pénal, économique et financier. C'est le cas notamment de Miguel Devesa, poursuivi pour trafic international de drogue. Cet Espagnol s’était établi à San Pedro où il menait diverses activités.

Lors des audiences, il a reconnu être à la tête d’une « société de façade », selon ses mots. Il explique avoir monté une société écran pour couvrir ses activités de trafic de cocaïne, a-t-il affirmé sans hésiter.

Cette affaire remonte à avril 2022, avec la saisie de deux tonnes de cocaïne qui avait permis de démanteler un réseau de trafic de drogue. Tout était parti d’une plainte déposée par une prostituée, agressée par un de ses clients à Koumassy, une commune au sud d’Abidjan. Ce dernier l’aurait frappée après avoir tenté de lui faire consommer de la cocaïne.

C'est cette plainte qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs qui ont ensuite organisé une perquisition durant laquelle ils ont trouvé 145 plaques de cocaïne, de l’argent et des puces de téléphone dans le domicile du présumé agresseur.

Parmi eux figurent ainsi l’ancien commissaire de la police criminelle de San Pedro, l’ancien commandant de la section de lutte anti-drogue de San Pedro, ou encore l’ancien commandant de base de la marine de San Pedro.


Lire la suite sur RFI