Côte d'Ivoire: coup d'envoi pour le 16e FEMUA, grand festival des musiques urbaines africaines

En Côte d'Ivoire, Abidjan est la capitale des musiques en Afrique cette semaine. La 16e édition du FEMUA, le festival des musiques urbaines d’Anoumabo a été lancée le mardi 14 mai. Avec plus de 150 concerts gratuits et sur scène des stars notamment Gims, Yemi Alade. Cet évènement qui lie musique et actions sociales a été créé par les membres du groupe Magic System. Au fil du temps, 12 écoles ont été construites, un hôpital et un orphelinat. Cette année, le thème choisi est la santé mentale chez les jeunes. Un thème tabou encore en Afrique de l’ouest, qu’un jeune chanteur, Suspect 95, tente de faire entendre.

Avec notre envoyé spécial à Abidjan, Guillaume Thibault

Hymne national, bénédiction des chefs coutumiers et la fanfare Ambiance divine pour « enjailler » le tout. Et une invitée d’honneur, marraine du FEMUA, la première dame, Dominique Ouattara qui a salué le travail de la fondation Magic System : « Vous êtes dix ambassadeurs de notre pays. La marraine que je suis est très fière de ce que vous réalisez pour la Côte d’Ivoire et pour le continent africain. »

Puissant et politique, le FEMUA permet de tisser des liens culturels, mais aussi diplomatiques. Maria da Conceiçao Evora est porte-parole du gouvernement de Guinée-Bissau, pays invité pour cette 16e édition.« Le FEMUA va permettre de redynamiser les relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau. »

Après la tradition, place à la fête. Sont désormais attendus sur scène pour « ambiancer » la capitale, une brochette de vedettes notamment Tamsir et Gadji Celli.


Lire la suite sur RFI