Côte d'Ivoire : le bras de fer se durcit entre Ouattara et l'opposition

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Des forces de l'ordre ont entouré le domicile de l'ex-président Henri Konan Bédié.
Des forces de l'ordre ont entouré le domicile de l'ex-président Henri Konan Bédié.

Tout s'est noué en début d'après-midi à Abidjan. La résidence du leader de l'opposition Henri Konan Bédié a été encerclée par les forces de l'ordre. Une centaine d'hommes des forces de l'ordre, sans pénétrer dans la résidence de l'ancien chef de l'État, ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les journalistes et les militants et empêcher la tenue d'une conférence de presse que devait donner l'opposition.

Tensions autour de la résidence de Bédié

À l'intérieur de la résidence, les hommes chargés de la sécurité de M. Bédié ont sorti des kalachnikov pour se préparer à le défendre. « Nous sommes ici pour faire bouclier devant notre président Bédié », a confié à l'AFP un jeune militant du PDCI, tout en insultant les policiers. Mardi midi, le ministre de la Justice Sansan Kambile a accusé l'opposition de « complot contre l'autorité de l'État » et indiqué avoir saisi la justice, « afin que soient traduits devant les tribunaux les auteurs et les complices de ces infractions », impliquant aussi les violences qui ont émaillé le processus électoral avant et après le scrutin, faisant une quarantaine de morts.

Lire aussi Côte d'Ivoire : création d'un « Conseil national de transition »

Une situation préoccupante

Les résultats provisoires de la présidentielle de samedi ont été proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI) mardi à l'aube, qui a fait état d'une participation de 53,9 %. Ce taux de participation constituait un enjeu important du scrutin du fait du [...] Lire la suite