Côte d'Ivoire: la présidentielle de «2025 ne se passera pas sans nous», affirme Charles Blé Goudé

Les personnalités politiques de Côte d'Ivoire commencent à abattre leurs cartes en vue de la présidentielle 2025. Après l'ancien président Laurent Gbagbo, désigné candidat du PPA-CI, le Cojep de Charles Blé Goudé a effectué sa rentrée politique, ce week-end à Yamoussoukro. Mais l'ancien ministre de la Jeunesse ne s'est toujours pas déclaré.

Avec notre envoyé spécial à Yamoussoukro, Abdoul Aziz Diallo

« Est-ce que ce soir, je vais présenter ma candidature à la présidentielle de 2025 : non ! La seule chose que je peux vous dire, c'est que je suis prêt pour gouverner la Côte d'Ivoire. » Dans son discours qui a duré plus d'une heure et demie, Charles Blé Goudé n'a pas clairement dit s'il se présentait ou pas pour l'élection présidentielle qui aura lieu en 2025. Mais l'ex-ministre de la Jeunesse sous Laurent Gbagbo a affirmé : « 2025 ne se passera pas sans nous. C'est une question qui est non négociable et je l'assume. »

Il a invité ses militants et sympathisants venus nombreux à s'inscrire sur les listes électorales au moment venu. Il a appelé également au renouvellement de la classe politique ivoirienne. « J'ai appelé les jeunes à se faire enrôler massivement pour doubler la population électorale. Cela me semble important. » Mais à ce stade, rappelons-le, Charles Blé Goudé n'est ni électeur, ni éligible. Ce, en raison d'une condamnation à 20 ans de prison, dont il fait l'objet ici en Côte d'Ivoire, pour des faits liés à la crise postélectorale de 2011.


Lire la suite sur RFI