Côte d'Azur : troisième jour de lutte des pompiers contre un violent incendie

·2 min de lecture

Depuis le 16 août, l'incendie, qui a démarré près d'une aire d'autoroute, a parcouru 6.375 hectares et en a brûlé 5.000 dans cette région de la Côte d'Azur, selon un dernier rapport des pompiers le 18 août.

"Vigilance. Le feu n'est pas encore maîtrisé" : le 18 août, 1.200 pompiers étaient à pied d'oeuvre dans l'arrière pays de Saint-Tropez pour tenter d'éteindre le plus gros incendie de l'été en France qui a ravagé des milliers d'hectares depuis lundi. "La nuit a été relativement calme", indique au petit matin l'officier de communication des pompiers du Var, Franck Graciano, au PC de commandement des opérations au village du Luc (Var). "Le feu n'a pas progressé", mais "cela ne veut pas dire qu'il est maîtrisé", met-il en garde. La préfecture du Var a de son côté appelé touristes et habitants à "la plus grande vigilance".

Depuis le 16 août, l'incendie, qui a démarré près d'une aire d'autoroute, a parcouru 6.375 hectares et en a brûlé 5.000 dans cette région de la Côte d'Azur connue pour ses forêts de chênes liège abritant de nombreux animaux et ses vignobles, selon le dernier bilan des pompiers mercredi matin. Comme la veille, "un travail de sape" est prévu mercredi avec des largages d'eau "sur des endroits critiques", a expliqué l'officier de communication. Dès 07h00, le balai des moyens aériens a débuté avec les vols d'avions Canadair qui seront rejoints dans la journée par un Dash larguant un produit retardant la progression des flammes, et des hélicoptères bombardiers d'eau.

"Le pire a été évité", selon Emmanuel Macron

Venu apporter son soutien aux secours mardi, le président français Emmanuel Macron avait souligné que "les prochaines heures" seraient "absolument décisives" pour fixer cet incendie dont l'avancée a été extrêmement rapide. "Le pire a été évité", le feu n'ayant fait aucune victime à ce stade malgré sa rapidité et sa virulence, avait relevé le chef de l'Etat. En raison d'un vent violent pouvant atteindre jusqu'à 80 km/h et d'une grosse chaleur le feu a nécessité l'évacuation de quelque 7.000 personnes dont de nombreux touristes installés dans des campings. Pour la deuxième nuit consécutive, ces personnes ont dormi dans une quinzaine de structures d'accu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles