Côte d’Ivoire: le brasseur Solibra perd le marché de l’embouteillage des produits Coca-Cola

En Côte d’Ivoire, le brasseur Solibra n’embouteillera plus les produits Coca-Cola. Le partenariat entre le brasseur ivoirien, filiale de Castel, et le géant américain s’arrêtera, fin juin, après 25 ans de collaboration.

C’est une séparation d’un commun accord, à en croire en tout cas une note d’information interne à Solibra. À partir de juillet, le brasseur ivoirien, filiale du groupe français Castel ne mettra plus en bouteille les produits des marques Coca-Cola, Fanta, Sprite ou Schweppes.

Il faut dire que, sentant déjà probablement le vent tourner, Castel avait lancé l’été dernier, sa propre marque de cola (World Cola) à destination de ses marchés africains et qu’en Côte d’Ivoire, Solibra propose, depuis plusieurs années, une gamme de soda et autres boissons sucrées qu’elle entend donc développer.

Le célèbre soda toujours diffusé

Coca-Cola ne disparaîtra pas des tables des maquis abidjanais pour autant puisque selon nos confrères du site Africa Intelligence, c’est le groupe ivoirien Carré d’Or, présent notamment dans la distribution, qui assurerait désormais l’embouteillage de la boisson gazeuse américaine en Côte d’Ivoire.

À lire aussi: Cristiano Ronaldo fait la promotion de l'eau, Coca-Cola perd 4 milliards de dollars

Notons que le divorce Solibra - Coca-Cola se répète également au Burkina voisin. Le brasseur burkinabè Brakina, lui aussi filiale de Castel, subit le même sort que Solibra et voit également son partenariat avec la firme d’Atlanta stoppée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles