Côte d'Ivoire : "La belle histoire" vécue par Soprano au Festival engagé d'Anoumabo

Yann Bertrand
Soprano est la tête d’affiche du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo, qui allie musique et humanitaire, en Côte d'Ivoire, où le chanteur a développé une histoire forte et sincère.  

Soprano, le plus gros vendeur de disques en 2017 en France, est à Abidjan, en Côte d’Ivoire, samedi 21 et dimanche 22 avril. Le chanteur est la tête d’affiche de la 11e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), qui allie musique et action sociale. Chaque année, une école, une bibliothèque ou une maternité sont construites grâce à cet événement, dont le thème porte, cette année, sur l'immigration clandestine.


Une histoire forte pour Soprano

La terre ivoirienne n’est pas inconnue pour le Marseillais. Il y a sept ans, Soprano était déjà présent au Femua, invité par le grand patron du festival, A’salfo, le leader de Magic System. "On ne prend pas un artiste parce qu’il est en vogue, mais parce qu’il a des valeurs, parce qu’il a su, à travers sa musique, faire passer un message utile, surtout à la jeunesse sur place", souligne le promoteur du festival. De retour, Soprano est remonté sur scène, mais il a aussi rendu visite à des enfants qui le connaissent bien. En 2011, l’école publique d’Anoumabo, au sud d'Abidjan, était en train de sortir de terre, grâce aux retombées du festival. Le projet a abouti et la classe de CM2 sera cette année la promotion Soprano.



Pour le chanteur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages