Côte atlantique : une forte affluence constatée aux Sables-d’Olonne

Il y avait du monde sur le marché des Sables-d’Olonne (Vendée), dimanche 21 mars. La distance physique entre les clients sous la halle a été réduite au minimum, dimanche matin, face à l’affluence. “Aujourd’hui je suis venue assez de bonne heure, dès 10 heures, et on faisait une queue pas possible, là c’est affolant, c’est les Parisiens qui sont arrivés”, estime une passante. Guillaume, par exemple, est arrivé de Paris avant la mise en place du confinement pour profiter de son appartement avec vue sur la mer. “Honnêtement, quand les Parisiens descendent, ils nous font travailler, il n’y a pas de mystère”, résume un commerçant. Un week-end printanier comme les autres Une autre commerçante, masque descendu, estime que la situation sanitaire ne devrait pas en pâtir “si tout le monde a un masque et tout le monde se protège”. Sur le remblai, ce week-end printanier ressemble à tous les autres. La plage est néanmoins devenue une gigantesque aire de pique-nique avec la fermeture des restaurants et cafés.