« Hagard », le meurtrier présumé des Cévennes s’est rendu en s’excusant

·1 min de lecture
Le GIGN participe aux opérations.
Le GIGN participe aux opérations.

Les moyens déployés étaient impressionnants et ils ont permis de resserrer l'étau autour du fugitif. Ce dernier a fini par être repéré et il s'est rendu aux forces de l'ordre. Le double meurtrier présumé des Cévennes était en fuite depuis trois jours et traqué par quelque 350 gendarmes. Gérald Darmanin a annoncé qu'il avait été arrêté vendredi soir. « Il s'est rendu sans violence », a indiqué à l'Agence France-Presse une source proche de l'enquête. « L'individu a été interpellé à 19 h 25 près de l'église de Saint-Marcel de Fontfouillouse, dans la zone de recherche », a précisé une autre source, évoquant aussi une « reddition sans résistance ».

L'homme était « extrêmement affaibli et hagard », a indiqué la gendarmerie lors d'une conférence de presse. Il s'est même excusé. Ses premiers mots ont été : « Excusez-moi, je me rends. » « Je pense qu'il s'est rendu de guerre lasse (?) Nous avions un ratissage en cours par le GIGN, sentant cette équipe s'approcher, il a quitté sa cache en direction de son domicile » et s'est rendu à la première patrouille de gendarmes qu'il a rencontrée, a déclaré le général Browaeys, commandant de la zone de défense et de sécurité sud.

Une chasse à l'homme hors norme

Engagés dans la traque du fugitif, les gendarmes étaient aidés par des hélicoptères et des drones équipés de caméras thermiques ainsi que par neuf équipes cynophiles, dont trois composées de chiens Saint-Hubert, aux capacités olfactives de pistage supérieures, capables no [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles