"C'était violent, c'était terrible": le "mardi sanglant" de Lagos

Les dégâts au poste de péage à Lagos, le 21 octobre 2020 au lendemain de la répression des forces de l'ordre contre des manifestants