"C'était quelqu'un de déroutant, dans le bon sens du terme": l'hommage de Nadine à Jean-Louis Trintignant

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean-Louis et Nadine Trintignant en 2003 aux obsèques de leur fille Marie. - Eric Feferberg - AFP
Jean-Louis et Nadine Trintignant en 2003 aux obsèques de leur fille Marie. - Eric Feferberg - AFP

"C'était quelqu'un de rare, de déroutant dans le bon sens", Nadine Trintignant a rendu hommage à celui qui a partagé sa vie pendant plus de 20 ans, l'acteur Jean-Louis Trintignant, qui vient de s'éteindre à l'âge de 91 ans.

"C'était un immense comédien, livre-t-elle à BFMTV. Il a travaillé toute sa vie avec un magnétophone à la main, à dire des poèmes. Les quatre dernières années de sa vie, il a bouleversé tout le monde en disant des poèmes merveilleux et d'une façon merveilleuse. Il a fait des grands films. Bien sûr Lelouch, mais il fait aussi Le Conformiste, [Trois couleurs] Rouge, des films superbes".

"Il aimait rire, il était joyeux, ajoute-t-elle. Je l'ai connu entre ses 22 et ses 38-40 ans. Donc, c'était la jeunesse. Il y eu des fêlures, évidemment, on a perdu nos deux filles. Ce sont des fêlures dont on ne se défait jamais."

Deux drames

Le couple a en effet connu deux drames. La perte de leur fille Pauline à l'âge de 9 mois, en 1970, qui a inspiré à Nadine Trintignant le film Ça n’arrive qu’aux autres, avec Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni en 1971.

Et puis la mort de leur fille Marie, en 2003, à Vilnius, morte sous les coups de son compagnon, le musicien Bertrand Cantat. "Je suis mort le 1er août 2003, le jour où Marie est morte", disait Jean-Louis Trintignant, qui entretenait avec sa fille une relation très forte.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles