"C'était pour nous un modèle" : vive émotion dans le club du cycliste Robert Marchand

·1 min de lecture

La petite reine a perdu l'un de ses rois dans la nuit de vendredi à samedi, avec la disparition du doyen des cyclistes, Robert Marchand, à 109 ans. Champion du monde sur route, cette figure du vélo avait cumulé des records dans des catégories créées spécialement pour lui et ses performances uniques. Dans son club de cyclisme de Mitry-Mory, en Seine-et-Marne, une ville où il coulait une paisible retraite, l'émotion est grande comme l'a constaté Europe 1. "C'était pour nous un modèle", confie Thierry, le président de ce club auquel le centenaire appartenait.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Il nous laisse une plaie au cœur"

Dans l'entrée du gymnase de Mitry-Mory, Thierry se recueille devant une vitrine qui retrace le parcours du champion. "C'est une vitrine avec les trophées de Robert Marchand, ceux qu'il a remportés au cours de ces nombreuses épreuves", décrit-il. Il promet de se souvenir d'un "exemple qu'on aura malheureusement beaucoup de mal à égaler." "Nous, il nous laisse quand même une plaie au cœur et on n'est pas prêt de l'oublier."

Le cycliste avait pourtant intégré le club sur le tard. Il avait déjà 97 ans, se souvient Christian, un casque de vélo sur le crâne : "Il ne les faisait pas. Quand il a commencé à faire ses records du monde, il avait un cœur d'une personne de 50 ans de moins que lui." Dans l'équipe, tous gardent un souvenir chaleureux de cet homme, même s'il pouvait se montrer très têtu. Maillot de l'équipe sur le dos, P...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles