"C'était l'enfer !" : La rédaction du "Figaro" paralysée par une panne internet

"Le Figaro" - "Le Figaro"
"Le Figaro" - "Le Figaro"

Les journalistes n'ont pas eu accès à leurs logiciels de rédaction pendant cinq heures. La couverture de l'actualité en a été affectée.

Pendant une demi-journée, la rédaction du "Figaro" est retournée à l'âge de pierre. À 10h30 ce jeudi matin, les systèmes informatiques de l'entreprise ont été rendus inopérants par une simple coupure internet. Pendant plusieurs longues heures, les journalistes ont non seulement perdu l'accès à internet, mais aussi à leurs boîtes mails ainsi qu'à leurs téléphones fixes.

La couverture de l'actualité sur "lefigaro.fr" a été fortement impactée. Les deux outils utilisés pour rédiger des articles ont, là encore, été rendus indisponibles. Une situation délicate pour le premier site d'information français qui comptait en novembre 34 millions de visiteurs uniques selon l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM). "C'est la première fois qu'on voit une telle panne, c'était l'enfer, tout le monde a dû travailler sur Word", râle une rédactrice auprès de puremédias.com.

Timing malheureux

L'accès à internet a finalement été progressivement rétabli aux environs de 15h. Si les services du site ont pu reprendre leur activité classique après ces quelques heures d'interruption, les équipes travaillant sur le quotidien papier doivent rédiger un journal entier en seulement quatre heures. "Heureusement, les rédacteurs avaient commencé à écrire leurs articles à côté", souligne Anne Pican, l'éditrice du "Figaro" et du "Figaro Madame".

La pagination du quotidien était déjà relativement...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : Énorme carton pour "Candice Renoir" sur France 2, douche froide pour Camille Combal sur TF1
"Il est temps qu'on se réveille" : L'année médias 2022 vue par... Julian Bugier
Audiences : Quel bilan pour la saison 6 de "La guerre des trônes" avec Bruno Solo sur France 5 ?