"C'était, tout d'un coup, me sentir à ma place" : Vincent Cassel raconte les moments qui ont changé sa vie

Brut.

1Le cinéma-théâtre de son grand-père

Ses étés, Vincent Cassel les a passés à Archachon où il a pu profiter du cinéma-théâtre que son grand-père dirigeait. Il a pu y voir pléthore de films dont Taxi Driver, Mean Streets ou encore des dessins animés. "Je ne me rendais absolument pas compte de la chance que j'avais", confie-t-il. Celui qui se dit non cinéphile à l'époque reconnaît aujourd'hui que cette période lui a forgé une large culture cinématographique. "Je me suis créé énormément de références à ce moment-là parce que j'allais tout voir de manière complètement innocente", raconte Vincent Cassel.

2Sa rencontre avec Mathieu Kassovitz

Si "La haine" a eu un retentissement sur sa carrière, Vincent Cassel explique que c'est surtout sa rencontre avec Mathieu Kassovitz, "un peu avant "Métisse"" qui a bouleversé sa vie. "Je suis tombé sur un mec de mon âge qui avait les mêmes références que moi et qui était en train d'apprendre en même temps que moi", raconte Vincent Cassel. Il se souvient notamment avoir été marqué par ses conseils. C'est en effet Mathieu Kassovitz qui a poussé l'acteur à se regarder jouer sur le combo, une recommandation que Vincent Cassel n'avait jamais prise au sérieux jusqu'alors. "Il y a un truc qui traîne dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi