"C'était un défi logistique" : Gibraltar vaccine la quasi-totalité de sa population adulte contre le Covid-19 et retrouve sa liberté

franceinfo
·1 min de lecture

Bas les masques à Gibraltar. Ce petit territoire britannique de 34 000 habitants, situé tout au sud de la péninsule ibérique, est l'un des premiers au monde à avoir vacciné la quasi-totalité de sa population contre le Covid-19, responsable ici de 94 décès depuis le début de la pandémie.

Aujourd'hui, le port du masque n'y est plus obligatoire sauf dans les boutiques et les transports en commun, le couvre-feu a été levé, bars et restaurants font le plein... et plus un seul cas de coronavirus n'a été enregistré à l'hôpital depuis près de trois semaines.

Une campagne de vaccination quasi militaire

Il faut dire que Gibraltar a réussi à administrer une double dose de vaccin à quasiment toute sa population adulte. Une campagne de vaccination, surnommée "operation freedom" (opération liberté, en français), a été menée tambour battant dès la mi-janvier, planifiée et organisée avec une précision toute militaire. Ce sont d'ailleurs des avions de la Royal Air Force qui ont convoyé les doses depuis Londres. "Tout Gibraltar avait les yeux rivés sur son poste de télévision ou son écran de téléphone pour regarder l'arrivée de l'avion, se souvient Sir David Steel, gouverneur de Gibraltar. Il y avait une incroyable fébrilité, comme si l'on attendait une visite de Sa Majesté."

"C'était juste un avion de transport de la Royal Air Force apportant des doses de vaccins, mais il incarnait notre rêve de liberté."

Sir David Steel, gouverneur de Gibraltar

à franceinfo

Depuis plusieurs semaines, le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi